contact



contact :
krismarty@hotmail.fr

couleurs

couleurs
MY PAINTINGS

MY PAINTINGS

mes peintures

17 février 2015

PLUS TARD









     
       à force de tourner des pages blanches
       entre rien et ailleurs
       on ne rattrape pas la lumière
       plus tard peut-être







t'en fais pas elle dit
mot à mot elle épelle le temps
et si elle perd on ne sait quoi
sur le bout de la langue
elle saura bien le lui dire
plus tard




15 commentaires:

  1. Your work is exciting :) I like it very much.
    Halina

    RépondreSupprimer
  2. A wonderful and interesting image dear Marty, you are so creative.
    Bisous
    xoxoxo ♡

    RépondreSupprimer
  3. Plus tard, c'est souvent...trop tard. Carpe diem.

    Je t'embrasse, Marty

    RépondreSupprimer
  4. cette lumière égarée qui
    hante la sortie du tunnel
    comme une secrète promesse

    RépondreSupprimer
  5. Perdre, se perdre
    Egarer les prunelles
    Atteindre le reflet
    Se mirer dans l'ombre
    Et entendre le Silence
    S'enrouler a sa peine...

    RépondreSupprimer
  6. Fermer le yeux
    les pages blanches
    s'écrivent
    le trop tard
    le plus tard
    se rejoignent
    sur le chemin
    Lumière
    d’ici
    du maintenant

    Comment pourrions nous être heureux ailleurs plus tard
    si nous ne sommes pas heureux ici maintenant

    Amitié Marty

    RépondreSupprimer
  7. You have such a beautyful blogg! So many lovely and special photos! It is a pity that I can not translate well from french, because I would like to read the poems. What I understand of the words sounds very beautyful.

    RépondreSupprimer
  8. Boa tarde, o tempo não custa a passar. o que custa a passar é o tempo passado que pode ser tarde mais.
    AG

    RépondreSupprimer
  9. Plus tard
    je reviendrais,
    pour toi,
    ici

    RépondreSupprimer
  10. Exciting mystical work, I like.
    Breach, shadows, light escapes.
    Hugs

    RépondreSupprimer
  11. Tu a raison Marty
    c'est en suivant la lumière
    que nous trouvons ce que nous cherchons ...

    Amitié Marty

    RépondreSupprimer
  12. à force de tourner les pages blanches... Les tiennes ne sont pas blanches et tu ne bloques pas sur leur angoisse car les mots coulent facilement pour les noircir.

    RépondreSupprimer
  13. On a presque envie d'être dans la tourmente !

    RépondreSupprimer